L’économie numérique française est orpheline : rendez-nous Fleur !

Standard

fleur-pellerin-2

« De battre mon cœur s’est arrêté.. », bon nombre d’entrepreneurs, de dirigeants de start-ups et de leaders du secteur du numérique ont dû se répéter cette phrase, inlassablement, lorsqu’ils ont appris que Fleur Pellerin ne serait pas reconduite à l’économie numérique au sein du Gouvernement Valls.

La communauté s’est mobilisée immédiatement, d’un commun accord, pour demander le maintien de la Ministre. Le réseau social Twitter a vu la twittosphère des entrepreneurs et des acteurs du Web s’unir d’une seule voix sous le hashtag #keepfleur. En effet, si les dirigeants d’entreprise, et plus particulièrement ceux du monde de l’économie numérique, attendaient avec impatience un remaniement, ils ne l’envisageaient pas de la même manière que Manuel Valls. Ils avaient de grandes ambitions pour « leur » Ministre, comme par exemple la récupération d’un plus gros portefeuille comme celui de l’Industrie.

Si Fleur Pellerin est ainsi reconnue et adulée par la communauté, c’est parce qu’elle le leur rend bien. Dès le début de son mandat, elle a souhaité faire de la France une « nation des start-ups » où l’innovation, l’entrepreneuriat, la réussite à la française, et les PME comme les grands groupes seraient au cœur d’un dynamisme affirmé et d’une volonté infaillible d’entreprendre toujours plus, toujours mieux.

Durant près de deux ans, la Ministre s’est attelé à redorer le blason français à l’international et à promouvoir sans cesse l’économie numérique française. Parmi les nombreux chantiers qu’elle a mené, on compte la mise en place du label French Tech, – un incubateur d’entreprises basé en France et aux Etats-Unis – les Assises de l’entrepreneuriat, et la réforme pour encourager et faciliter le crowdfounding. Elle avait également réussi à apaiser le mouvement des Pigeons, constitué d’entrepreneurs du secteur des nouvelles technologies, dont les revendications et les coups de gueule contre le Gouvernement ne cessaient de s’accumuler, sans trouver d’interlocuteurs sincèrement à l’écoute.

Etre à l’écoute, c’est l’une des qualités de la Ministre que les acteurs de la communauté n’oublient pas, comme son accessibilité, son dynamisme, son optimisme et sa dévotion sans faille au service d’une France plus entrepreneuriale, plus innovante et plus fière de ses réussites.

Alors, s’il vous plait, rendez nous Fleur Pellerin !

Collectif Au Top La France
#AuTopLaFrance

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s