Les start-ups françaises : au top dans leur secteur

Standard

Champions d’Europe du pessimisme, les Français gagneraient à regarder de plus près les performances de leurs start-ups à l’étranger. En effet, bien que la presse nationale fasse état à longueur de temps des pertes de contrats de grands groupes français, à l’image de l’emblématique Rafale de Dassault, de jeunes entrepreneurs tentent leurs chances à l’étranger. Avec succès.

Ces nouveaux talents font leurs preuves notamment dans le secteur des nouvelles technologies, secteur jeune et porteur par excellence. A l’image de Criteo, spécialisé dans la publicité en ligne, de Pretty Simple, à l’origine du carton du jeu Criminal Case sur Facebook, ou encore de Dailymotion et de Deezer, les initiatives françaises remportent un franc succès outre-Manche, notamment aux Etats-Unis. La création d’un French Tech Hub au cœur de la Silicon Valley, où travaillent près de 60 000 français, est un autre symbole de l’engouement tricole pour le numérique. Inauguré par François Hollande lors de sa visite officielle aux Etats-Unis, il doit devenir à terme un véritable accélérateur de créations de start-ups françaises.

La consécration de cette success story est venue en décembre dernier, avec la publication du classement Deloitte sur les start-ups les plus performantes : avec près de 90 start-up sur les 500 classées, la France arrive en pôle position, et se permet même de truster la première place du classement avec Ymagis. Spécialisée dans la création d’outils permettant de faire la transition entre cinéma et numérique, cette jeune pousse française affiche un taux de croissance de … 60 000%.

Mais alors, pourquoi ces potentiels diamants de l’innovation choisissent de s’implanter à l’étranger plutôt qu’en France ? Une simple comparaison peut apporter un début de réponse : la France, 65 millions de potentiels consommateurs. Les Etats-Unis, 300 millions. En termes de chiffre d’affaires et d’image, l’impact sera donc beaucoup grand sur un marché de taille plus importante que celui de l’Hexagone. Hors pour le modèle économique des start-up, la rentabilité à court terme est indispensable pour survivre. Autres éléments d’explication, la culture de l’investissement et du risque sont beaucoup plus développées outre-Atlantique, permettant à de jeunes entrepreneurs de donner vie à leurs projets. Enfin, l’accès plus facile à des financements permet à ces start-up d’avoir plus de marge de manœuvre.

Ces belles réussites françaises à l’international nous prouvent donc que notre nation est une véritable mine d’or, regorgeant de talents potentiels poussés par le désir d’entreprendre. Au lieu de déplorer la situation économique de notre pays, soutenons l’esprit d’initiative de ces jeunes start-up, qui nous prouvent que la France est bien loin d’être un pays à la traîne.

Collectif Au Top La France
#AuTopLaFrance

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s