Message à nos dirigeants et aux investisseurs : les Start-ups françaises à l’international ont besoin de nous !

Standard

Pourquoi diable la France s’entête-elle à tourner le dos à son avenir ? Alors que les start-ups françaises fleurissent à l’international, à l’image de Dailymotion ou de Deezer, le soutien du gouvernement et des investisseurs leur fait cruellement défaut.   

Criminal case, Criteo, Ymagis … Nombreuses sont les start-ups françaises qui remportent un franc succès outre-Atlantique. En effet, l’accueil réservé aux entrepreneurs français au salon d’innovation numérique SXSW (South by Southwest) à Austin (Etats-Unis) ainsi qu’au salon high-tech CES de Las Vegas (Etats-Unis) en sont une nouvelle preuve. Pourtant, force est de constater que le soutien tant politique que financier n’est pas au rendez-vous.

Le label French Tech, lancé en décembre 2013 par le ministère de l’économie numérique, avait pourtant donné des signes encourageants. L’objectif de cette initiative, portée par Fleur Pellerin, est de favoriser une grande mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement international des start-ups. Trois grands axes ont été dessinés : la mobilisation de l’écosystème entrepreneurial, le soutien financier aux start-ups via la Banque Publique d’Investissements (BPI) et la promotion de la France à l’international. 215 millions d’euros sont prévus au total. Si cette initiative gouvernementale part d’une très bonne intention, le soutien aux start-ups françaises internationales n’est clairement pas affiché comme une des priorités de ce plan. En effet, la promotion de la France à l’international est à comprendre au sens d’attraction des talents étrangers en France, et non pas l’inverse.

Or il est clair que le développement de politiques incitatives à l’égard de nos start-ups implantées à l’international est indispensable. En créant un véritable écosystème entrepreneurial français à l’étranger et en mettant en place des mesures d’accompagnement pour permettre à ces jeunes pousses de passer d’une phase d’innovation à une phase de transformation en véritable service, il donnerait un double atout à la France : celui de se doter de potentiels grands groupes de l’innovation, et celui de donner une nouvelle image de la France. Une France jeune, dynamique, une France innovante. Une France qui réussit.

A côté du soutien du gouvernement, l’aide des industriels et des financiers de notre pays est également indispensable. La culture du risque et de l’investissement est encore trop faible en France, pénalisant les jeunes talents à la recherche de financements pour passer du terrain des idées à celui du concret. De plus, le corporate venture (capital-investissement d’entreprise), qui permet aux grands groupes de participer au développement de start-ups et de PME innovantes en contribuant à leur financement, n’est que peu développée. Selon une étude de l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC), le corporate venture représenterait seulement 5% du financement des start-ups et des PME françaises, contre 16% aux Etats-Unis. Or le développement de ce type de financement serait bénéfique pour les deux parties, en permettant aux start-ups de franchir la problématique de croissance, et en donnant aux grands groupes français l’opportunité d’explorer de nouveaux marchés  et/ou de favoriser l’innovation dans leur secteur d’activité.

Nous avons tous les atouts en main pour faire de notre pays un acteur incontournable sur le terrain de l’innovation numérique. Alors un seul et unique message à notre gouvernement et aux investisseurs : soutenez la France qui innove, la France qui gagne !

Collectif Au Top La France
#AuTopLaFrance

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s