La France : Pays du financement participatif

Standard

GI2014.EC.1004.photo5

En février 2014, Fleur Pellerin – alors Ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique – annonçait l’assouplissement du cadre juridique pour le financement participatif. Cette prise de conscience au sommet sur les enjeux économiques d’un tel système vient en appui de cette France énergique et entrepreneuse, où de multiples talents peuvent être valorisés.
Le financement participatif est une méthode de financement qui permet à qui veut, de prendre part à un projet auquel il croit, et d’y participer en le finançant par des prêts, des dons ou de la production communautaire.

Le fonctionnement est simple : le porteur de projet soumet son dossier de levée de fonds via une plateforme de financement participatif, il est ensuite publié pour une visibilité optimale auprès des épargnants. Ces derniers sélectionnent alors leur projet « coup de cœur », et entrent en contact avec l’entrepreneur.

Un système alternatif et innovant qui connaît un engouement massif. Et pour cause, il encourage les entrepreneurs à se lancer dans leur projet, et il incite la contribution citoyenne au monde économique français par la création d’une véritable communauté autour de projets performants dont la France regorge.

En 2013, la collecte en France représente 78 millions d’euros selon l’association Financement participatif, soit trois fois plus qu’en 2012. Le financement participatif s’impose comme un formidable levier de croissance, de création d’emplois et de mobilisation citoyenne pour l’économie française.

Nous nous souvenons de la révélation du chanteur Grégoire par la plateforme « MyMajorCompany », mais le financement participatif ne s’arrête pas au monde culturel. Dans tous les secteurs, des centaines d’entreprises françaises se sont lancées dans l’aventure; si bien que de nombreuses plateformes sont lancées régulièrement. C’est le cas d’Ulule, qui est aujourd’hui devenu le premier site de financement européen, ou encore de KissKissBankBank qui a permis la création de 8000 projets environ.

“ En France, nous voyons tous les jours de centaines de projets proposés sur nos plateformes. Notre pays regorge de talents qui méritent d’être soutenus et ce système leur permet de réaliser des projets formidables. » rapporte un employé de la société Wiseed qui compte 25 000 membres.
En cette période de crise, ces initiatives sont un moteur alternatif à la relance de l’économie française et une incitation à la réussite.

Le gouvernement s’est engagé il y a quelques mois en faveur de cette initiative. C’est un message fort adressé aux acteurs économiques, entrepreneurs français ou simples citoyens prêts à s’engager dans le développement de projets d’avenir. La contribution citoyenne semble être une ouverture à de belles réussites françaises qui cherchent acquéreur.

Collectif Au Top La France
#AuTopLaFrance

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s